Quand le temps nous est compté…

Depuis maintenant plus d’une semaine, les équipes de pêcheurs se succèdent sur les berges du barrage de Soulage. Dans des conditions de sauvetage parfois difficiles sans embarcation, bravant la pluie et même la neige pour certains, les courageux tentent coûte que coûte de préserver un maximum de carpes d’un destin funeste.

Vidange carpistes UNCL

Depuis la parution de l’arrêté, le 26 avril, c’est sous la direction de la fédération de pêche de la Loire et en collaboration étroite avec les pêcheurs locaux et l’AAPPMA locale que les 23 pêcheurs sauveteurs autorisés œuvrent jour et nuit pour permettent à un maximum de poissons de rejoindre des eaux plus clémentes.
Les pluies abondantes, l’augmentation de 4 mètres du niveau du lac et une chute de la température de l’eau, ne rendent pas la tâche facile aux volontaires.

Sauvetage grandeur nature ......

Sauvetage grandeur nature ……

Les carpes étant peu actives, surtout en journée, ceux-ci profitent de leur présence sur le lac pour échanger avec les promeneurs et pêcheurs locaux qui ne manquent pas de leur apporter leur soutien moral, certains proposant même de ravitailler les pêcheurs au besoin. L’AAPPMA de la truite de Gier, par la présence régulière de son président sur les berges essaie au mieux de soutenir les sauveteurs.
Comme les mordus de carpe présents sont aussi des amoureux de la nature, ils profitent de l’attente pour faire un peu de nettoyage afin que chacun puisse profiter au mieux de cette écrin de nature.

Au delà du sauvetage, les carpistes nettoient dans l'attente d'un départ.... :)

Au delà du sauvetage, les carpistes nettoient dans l’attente d’un départ….

Heureusement, certains arrivent à tirer leur épingle du jeu et de jolies dames se laissent glisser dans l’épuisette.
Les carpes sauvées essentiellement la nuit, d’un poids compris entre 6 et 12 kilos, rejoignent alors un sac de conservation durant quelques heures. En effet, afin de veiller aux bonnes conditions sanitaires, ce sont les gardes de la fédération de pêche qui passent 2 fois par jour et emmènent les poissons dans une citerne jusqu’au barrage de la Rive.

Avec précaution, les carpes sauvées sont remises sur le barrage de la Rive...

Avec précaution, les carpes sauvées sont remises sur le barrage de la Rive…

Malheureusement, la préfecture ayant pris pour l’instant le parti d’interdire la pêche dès le début de la vidange, il ne reste plus beaucoup de temps pour sauver un maximum de poissons et les différents intervenants cherchent encore d’autres solutions pour continuer et optimiser le sauvetage.

En espérant que les conditions s’améliorent et qu’un maximum de poissons soient sauvés…

Publicités

Un commentaire sur “Quand le temps nous est compté…

  1. Félicitation aux pêcheurs engagés dans l’opération de sauvetage, l’AAPPMA la truite du gier et du ban remercie les responsables de l’UNCL et teur chef de fil pour l’initiative et l’efficacité des adhérents de l’association..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s