Comment ouvrir un parcours de nuit ?

Ouvrir un parcours de nuit : démarche et outils.

On entend souvent les pêcheurs de carpes se plaindre du manque de parcours de nuit mais lorsque l’UNCL échange avec des AAPPMA et certaines Fédérations de pêche concernant la pêche de nuit, la réponse qui revient régulièrement est «  Bien sûr nous sommes ouverts mais nous n’avons eu aucune demande. ». Si certaines sont peut-être de mauvaise foi ( cela peut malheureusement parfois arrivé ), où avoir quelques réticences ( et oui, obtenir un parcours de nuit demande un peu d’investissement ), de nombreuses AAPPMA et Fédérations sont ouvertes à la discussion.
Alors pourquoi si peu de demandes ? A qui s’adresser ? Par quels moyens? Voici les questions auxquels nous allons essayer de répondre aujourd’hui.

Pêche de nuit - UNCL

Pêche de nuit – UNCL

Pourquoi si peu de demandes ?

La première raison est certainement la faible représentation des carpistes au sein des bureaux des AAPPMA. Nous avons déjà abordé ce point et invité les pêcheurs de carpes à se mobiliser lors des élections des bureaux. On remarque que, malgré ce que l’on peut lire parfois, et même si cela semble toujours trop peu, plusieurs linéaires de pêche de nuit ont vu le jour aux quatre coins de la France, là où les pêcheurs de carpes ont su s’investir et sont sont représentés.
La deuxième raison réside dans la difficulté à trouver des renseignements sur la procédure à suivre pour faire une demande. Il est assez fréquent que nous recevions des mails afin que nous étudions les possibilités d’ouvrir un nouveau parcours voir tout simplement apporter des conseils ou conseiller sur certaines démarches afin d’ouvrir un linéaire en pêche de nuit.

A qui s’adresser ?

Ne nous leurrons pas, il est quasiment mission impossible pour le pêcheur lambda de faire une demande à sa Fédération de pêche pour ouvrir un parcours de nuit. Ce sont donc les associations locales de pêcheurs, les clubs carpistes et les AAPPMA qui sont les plus à même de formuler la demande d’ouverture d’un linéaire en pêche de nuit. Il est assez rare que les Fédérations de pêche s’oppose à une demande argumenté d’ouverture de secteurs de nuit. C’est par contre la Fédération Départementale de Pêche qui reste décisionnaire.

Par quels moyens ?

Nous avons contacter de nombreuses AAPPMA via certaines demandes de pêcheurs qui souhaiteraient ouvrir des parcours de pêche sur le domaine public. A notre grande surprise, le contact avec les AAPPMA est très positif, la plupart de ses associations sont même assez surprises de ne pas avoir plus de demandes et d’autres nous avouent clairement qu’elles ne savent pas comment réaliser cette démarche auprès de leur FD.
C’est pour cela que nous proposons aujourd’hui un formulaire au format PDF afin de le télécharger rapidement, très simple à remplir, permettant avec un tracé sur carte IGN de faire une demande rapide, clair et précise.
Nous n’avons pas inventé ce formulaire, quelques départements pilotes en la matière le propose à leurs AAPPMA, nous l’avons simplement adapté à l’échelle nationale.

UNCL

UNCL

Ce formulaire s’adresse donc aux associations, clubs carpistes et AAPPMA souhaitant faire une demande d’ouverture d’un secteur de pêche de la carpe de nuit sur un parcours défini.

Comment l’utiliser ?

Il faut au préalable, définir la zone où l’on souhaiterait voir autoriser la pêche de nuit et effectuer un tracé précis sur une carte.
Ensuite il faut remplir les différentes cases du formulaire ( en bleu sur le document ). Certaines en sélectionnant le contenu dans le menu déroulant ( identifiable au terme « Sélectionner » et à la flèche à droite ). D’autres en remplaçant le contenu de la case par les éléments demandés.
Pour finir, il suffit d’enregistrer le document ( en pensant à le renommer ) et l’imprimer.
Ce document est ensuite à dater, signer et adresser, accompagner d’une copie de la carte à la Fédération Départementale de Pêche concernée. Un courrier explicatif est bien sûr le bienvenu.

Où trouver ce formulaire proposé par l’UNCL ?

Ce formulaire qui se nomme « Demande d’ouverture, de modification ou de
suppression d’un parcours autorisant la pêche de nuit de la carpe » est à télécharger sur le blog de l’UNCL dont le lien est le suivant : https://lacatac.files.wordpress.com/2016/03/doc-demande-pdnv2-1.pdf

Pour toutes questions, vous pouvez contacter l’UNCL par mail : catac.trafic@yahoo.fr

En espérant que ce document vous facilitera la tâche et permettra de développer sur l’ensemble de notre Domaine Public une pêche de nuit raisonnée.

Publicités

Propositions de nouvelles règlementations par l’UNCL

Dans le cadre de la grande consultation lancée par la Fédération Nationale de la Pêche en France, l’Union Nationale des Carpistes Libres (l’UNCL) a décidé de faire entendre sa voix, ou plutôt celle de milliers de pêcheurs de carpes, soucieux tant des conditions de pratique de leur passion que de la préservation du milieu dans lequel ils évoluent.
Suite à un appel lancé au mois de juin via le forum de l’association à tous les pêcheurs souhaitant s’exprimer sur leurs attentes et sur les modifications qu’ils souhaiteraient concernant “La pêche de demain”, de nombreux débats ont eu lieu et ont vu émerger un certain nombre d’idées.

Arguments UNCL

C’est pourquoi aujourd’hui, à l’approche du mois de septembre, moment clef de la consultation, l’UNCL vous invite à prendre connaissance des propositions qui seront transmises à la Fédération Nationale de la Pêche en France (FNPF) accompagnées d’arguments détaillés et précis, fruits du travail concerté des pêcheurs volontaires, en même temps que la pétition pour l’ouverture d’une pêche de nuit raisonnée.

Aux trois grandes questions posées:

“Comment pêcher plus et gérer mieux, dans le respect des espèces et des milieux ?
Comment autoriser plutôt qu’interdire ?
Comment mieux comprendre et y voir plus clair ?”

L’Union répond par une série de mesures s’orientant autour de 4 axes porteurs:
La pêche de la carpe de nuit: pêche de nuit généralisée sur les rivières et fleuves de 2ème catégorie. Pour les plans d’eaux et canaux de seconde catégorie, la décision d’ouvrir la pêche de nuit se prendra en concertation entre les Associations Agréées de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques locales (AAPPMA), les Commissions Pêche Spécialisées (CPS) et les Fédérations départementales de Pêche (FD). Voici la pétition concernant la pêche de nuit raisonnée à venir signer : ICI

UNCL 237
La protection du poisson: arsenal de lois visant à lutter contre le trafic de poissons, mise en place d’une maille inversée de 60 cm pour la carpe.
La modification des statuts des Fédérations de Pêche départementales afin d’y intégrer des Commissions Pêche Spécialisés.
Le recensement des centres de pêche privés pour un meilleur contrôle.

Au travers de ces différentes propositions, elle se positionne de manière réaliste et souhaite à la fois améliorer les conditions de pratique de notre pêche tout en tenant compte des autres usagers de l’eau, mais aussi apporter une meilleur protection de ce poisson et du domaine publique qui nous sont chers.

« L’UNCL se donne le droit si besoin de modifier, d’ajouter ou de supprimer certains de ces axes ». Elle propose aussi une charte qui se nomme (cliquer sur le lien suivant) : Pêcheur de carpe : Mode d’emploi
——————————————————————-

Axe 1 : La pêche de la carpe de nuit

Axe 1.1 : La pêche de nuit sur les fleuves et rivières de seconde catégorie de France

Cette demande est généralisée sur les fleuves et rivières de seconde catégorie hors agglomérations et zones spécifiques (voir les conditions sur les arguments de la pêche de nuit).

Axe 1.2 : La pêche de nuit sur les plans d’eau, les lacs et les canaux de seconde catégorie de France

Concernant les étendues d’eau de seconde catégorie (lacs, étangs…) et les canaux, la demande d’ouverture de pêche de nuit raisonnée sera réalisée par les Commissions Pêche spécialisées ou/et les associations de pêche spécialisées départementales auprès des Fédérations de Pêche afin de répondre à la satisfaction de tous les usagers de l’eau et selon les demandes spécifiques à réaliser auprès des propriétaires ou des institutions spécifiques

Cette pêche de nuit se fera par un arrêté unique renouvelable par tacite reconduction (voir les conditions selon les arguments proposés), avec un suivi réalisé par les Commissions Pêche Spécialisées départementales (CPS) avec la participation des Fédérations de Pêche départementale, après consultation des associations spécialisées locales (clubs carpistes, sections carpe des AAPPMA, les AAPPMA…) afin d’adapter au mieux la Pêche de nuit sur chaque département.


Axe 2 : Protection du poisson

2.1 : Proposition d’une modification de loi sur le transfert de carpes (cyprinus carpio)

Proposition de modification des textes de Loi concernant l’article L-436-16 :  » Est puni d’une amende de 22500€ le fait pour un pêcheur amateur, de transporter vivante les carpes de plus de 60 centimètres  »

La nouvelle proposition de Loi serait la suivante :

 » Est puni d’une amende de 22500€ le fait pour toute personne sans autorisation spécifique de transporter vivantes les carpes de plus de 60 centimètres  »

Axe 2.2 : Proposition de services spécifiques afin de lutter contre le trafic de poissons

Mise en place de “services spécifiques” au sein des Fédérations de Pêche, de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) et de l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA) dont la mission serait spécifiquement la lutte contre le trafic de poissons d’eau douce (numéros d’urgence, brigade, gendarmerie…) et diffusion de la brochure de la cellule Anti Trafic de l’UNCL (CATAC) « Que faire face au trafic de carpes ».

Axe 2.3 : Proposition d’un N° Vert afin de lutter contre le trafic de poissons en France

Proposition de mettre en place un N° Vert, disponible 24/24H, afin de prévenir en cas de trafic de poissons (voir les arguments)

Axe 2.4 : Responsabiliser le transport des carpes (cyprinus carpio)

Demande de création d’un certificat de transport obligatoire pour chaque déplacement (exemple d’un certificat de transport complet dans les arguments).

Toute livraison de carpes vivantes doit apparaître sur un cahier de transport

Concernant la mortalité de carpes pendant le transport

Toutes les adresses des établissements visités lors du transport doivent aussi apparaitre sur le cahier de transport, ainsi que tous les changements d’eau et les lieux de vidanges

Axe 2.5 : Proposition d’un certificat d’alevinage concernant la carpe (cyprinus carpio)

Pour toute demande d’alevinage en carpe d’une pêcherie récréative (centre de pêche privé…), demande obligatoire à faire auprès des Directions Départementales des Territoires (DDT) ou des Directions Départementales des Territoires et de la Mer (DDTM), avec validation de l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA), ainsi qu’un avis de la Fédération de Pêche départementale, de la Fédération des pêcheurs professionnels, de l’Agence de l’eau…. (exemple dans les arguments d’un certificat déjà existant en Angleterre)

Axe 2.6 : Proposition d’une maille inversée

Obligation de remettre vivantes à l’eau les carpes de plus de 60 centimètres pour les pêcheurs amateurs et professionnels afin de préserver le cheptel existant (les carpes spécimens, les carpes de souches sauvages…) et protéger cette valeur piscicole sur le domaine public (voir les arguments) tout en permettant au pêcheur consommateur ou au pêcheur professionnel de prélever des carpes de moins de 60 cm à destination de la consommation humaine.


Axe 3 : Proposition de modification des statuts des fédérations de Pêche départementales

Proposition de modifier les statuts des Fédérations de Pêche Départementale afin d’intégrer par obligation des Commissions Pêche Spécialisées sur tous les départements du territoire français, afin que toutes les catégories de pêcheurs se fassent entendre et puissent collaborer ensemble et avec les instances halieutiques (FD, AAPPMA …).

Les statuts suivant JORF n°0024 du 29 janvier 2013 page 1754
texte n° 33, de l’article 7 – 14° précise « D’associer à ses travaux les associations de pêche spécialisées. »

Les modifications demandées seraient les suivantes : D’associer à ses travaux les associations de pêche spécialisées et d’intégrer aux seins des Fédérations de Pêche les Commissions Pêche Spécialisées (CPS)


Axe 4 : Proposition de création d’un organisme afin de recenser toutes les « pêcheries récréatives » de France

Cette proposition concerne l’Agence de l’eau, afin de créer un recensement de toutes les « pêcheries récréatives » de France (centres de pêche privés…), et d’éviter les transports de carpes non déclarés, de contrôler les nombreux plans d’eau privés non déclarés en France, de limiter un commerce de la pêche illégale… (Arguments complets)

Pêcheur de carpe : Mode d’emploi


Une démarche exemplaire !

La charte du carpiste par l'UNCL
Une volonté de parvenir à un développement raisonné et raisonnable de la pêche de la carpe a conduit l’Union Nationale des Carpistes Libres (UNCL) à proposer une charte du pêcheur de carpe à la Fédération Nationale pour la Pêche en France…

L’objectif de l’UNCL est de promouvoir une pêche de la carpe respectueuse de l’environnement, du poisson et des autres usagers.

Sa première démarche dans ce contexte est de proposer aux carpistes pratiquant la pêche de nuit comme de jour cette charte de bonne conduite, le fondement d’une pêche responsable et durable. Les propositions de l’UNCL concernant les nouvelles règlementations de la pêche sont disponibles ICI

Pêcheur de carpe : Mode d’emploi

En tant que pêcheur pratiquant spécifiquement la pêche de la carpe, je m’engage à respecter les dispositions suivantes :

– Le pêcheur doit être muni d’une carte de pêche répondant aux obligations du lieu pêché (timbre EGHO, CHI, taxe particulière…)

– Le poste de pêche et l’environnement doivent être laissés propres et intègres au départ du pêcheur. C’est à lui de s’adapter à la nature, et non pas le contraire.

– Tous les déchets doivent être ramenés par le pêcheur et déposés dans des conteneurs réservés à cet usage, que ceux-ci soient présents ou non sur le poste de pêche.

– L’abri doit être de taille raisonnable et de couleur neutre. Le campement est discret et respectueux de l’environnement. Il tient compte des autres usagers des lieux. Il est cependant conseillé de démonter l’abri en journée (selon la météo) et de respecter la loi en vigueur sur le lieu de pêche concernant le camping sauvage.

– L’amorçage doit être raisonnable, les montages utilisés doivent être adaptés au lieu de pêche pratiqué et pour le plus grand respect du poisson, les distances de pêche doivent respecter les autres pêcheurs du site.
L’espace d’une rivière ou d’un plan d’eau doit donc être partagé avec civisme et respect.

– Le poisson pris doit être respecté et faire l’objet de toute l’attention du pêcheur. Il doit être remis à l’eau dans les plus brefs délais sur le lieu même de sa capture, et l’utilisation d’un matelas de réception épais (ou l’équivalent) et de dimensions adaptées est importante pour le respect des poissons. Les photos devront se faire de préférence dans l’eau pour ne pas les abîmer en cas de chute.

– La présence du pêcheur et la pratique de la pêche ne doivent pas représenter une gêne pour les autres activités ou le repos d’autrui. L’espace d’une rivière ou d’un plan d’eau doit donc être partagé avec civisme et respect.

– Le pêcheur ne laissera pas ses cannes en action de pêche sans surveillance.

– Les distances de pêche doivent être respectées, afin de ne pas déranger les autres usagers des lieux.

– La divagation des chiens, le tapage de jour comme de nuit, la consommation d’alcool, la navigation quand celle-ci est autorisée, sont soumis aux lois auxquelles tout individu doit se conformer que ce soit pour sa propre sécurité ou le respect d’autrui.

– Pour éviter tout incendie, il est nécessaire de respecter la règlementation locale concernant les feux.

– Tous les excréments doivent être enterrés tout en respectant la flore et la faune sauvage.

L’observation de ces quelques règles, de la réglementation générale ou locale, permettra aux carpistes d’être reconnus et respectés de tous.

EN CAS DE PROBLEME :

18 = Pompier (en cas d’accident)

En cas d’infraction ou de vol de poissons

17 = Gendarmerie (problèmes de tout ordre)
« Pour la suite, à compléter ultérieurement »
La Fédération de Pêche de votre département
L’Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage de votre département
L’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques de votre département

Pétition pour une Pêche de Nuit Raisonnée

L’Union Nationale des Carpistes Libres (UNCL) vous invite à venir signer cette pétition, afin de demander une ouverture en masse de la pêche de nuit en France sur le domaine public de seconde catégorie, de façon raisonnée et réfléchie.

Voici le lien : Pétition pour une Pêche de Nuit Raisonnée

Pétition pour une Pêche de Nuit Raisonnée

Pétition pour une Pêche de Nuit Raisonnée

Cette pétition sera ensuite donnée, avec le soutien d’autres associations, à Mr Roustan, président de la Fédération Nationale pour la Pêche en France.

L’UNCL propose 4 axes principaux (ICI) et de nombreux arguments, dont l’axe de la Pêche de Nuit Raisonnée, afin de faire évoluer notre passion.

La pêche de la carpe est un art de vivre, de jour comme de nuit…..