CARPISTES… TOUS ENSEMBLE !

Nous tenons à remercier les 50 premiers signataires concernant la mobilisation  » CARPISTES… Tous ensemble », et attendons de très nombreux retours…
Merci à tous ces clubs, ces firmes, ces AAPPMA, ces forums, ces groupes, ces sites de VPC, ces collectifs et CPS, ces sections carpistes qui ont déjà rejoint le mouvement…..

Une nouvelle dynamique CARPISTE est lancée !!!

CARPISTES… Tous Ensemble … est né lors du salon de Montluçon, et ce projet a été lancé il y a deux jours, et vous êtes de plus en plus à rejoindre cette mobilisation…. Un espace de travail est en construction, afin de réaliser ensemble une lettre ouverte qui sera donnée début mai à la FNPF afin de demander l’ouverture en masse de la pêche de nuit sur le territoire français, mais aussi afin de valoriser et protéger le domaine public. Des échanges sont en cours, une réunion a déjà eu lieu…

Précisons que cette « mobilisation » a été demandé par la FNPF, afin de nous unir et non nous diviser. Cette demande a été réalisée par plusieurs élus, afin d’avancer ensemble, alors venez nous rejoindre !

Donc si vous possédez un forum, un site, une section carpe, un club carpiste, une entreprise liée à la pêche, un magazine, un blog, un groupe facebook……

Venez rejoindre « CARPISTES… Tous Ensemble », afin de se faire entendre d’une seule et unique voix…..

Alors qui va répondre présent !!!!

Notre objectif, plus de 300 signataires …..

Pour consulter la liste provisoire des signataires, c’est ici (inscription gratuite):

http://www.forumcarpouest.com/f97-discussions-generales

Vous pouvez laisser un message sur ce blog afin de soutenir le mouvement, voir le rejoindre….

Publicités

The UNCL/CATAC and Carp trafficking by SUBSURFACE

The UNCL/CATAC and Carp trafficking.

Subsurface

The serious, and hugely worrying issue of carp trafficking is something that often gets very little mainstream media attention as it is a delicate area and one the industry appears it would often rather ignore. Notwithstanding that, drawing attention to the thousands of carp that are illegally stolen from public lakes and rivers throughout France, and further afield is something we here at Subsurface feel anglers in the UK should be made very aware of.

Not only are French anglers having their rivers and public venues bled dry to stock often horrendously over-stocked English run commercial and private venues, which in itself is a shameful state of affairs, but those fish that have to suffer the horrific conditions to be illegally transported back to the UK are suffering huge trauma, damage and often death through being squashed into small spaces to allow transportation of large numbers of fish and greater pay-offs. Added to that, and especially in the age of regular flooding it now appears we live in, these illegal imports are often carriers for the likes of SVC and other potentially catastrophic diseases and pose a massive risk to our homegrown stocks and heritage.

CEFAS and UNCL actively working to curb this scourge.

CEFAS and UNCL actively working to curb this scourge.

The UNCL is a French organisation that aims to promote the interests of ordinary carp anglers, clubs and associations and to protect the aquatic environments of the public waters, as well as working in a consultative capacity with the federations that run French public fishing. The following introduction to the work CATAC does in France has been written by the English speaking liaison for the UNCL and their undercover anti-trafficking section, the CATAC. It makes for very interesting reading, and is something we should all be aware of and doing everything we can towards stopping, through raising awareness, or making better choices about where we angle. Behind the scenes there are people working tirelessly to bring these injustices and exploitations down, a little exposure is the very least we can offer and we hope to continue to bring light to their work on these issues in the future.

More Here : http://subsurfacejournal.co.uk/catac/

THINK FISH & RESPECT

Très belle vidéo qui nous sensibilise sur l’état de nos berges, et cette pollution omniprésente, nous devons réagir aujourd’hui afin que nos enfants puissent découvrir Dame nature à son état naturel …

Un grand Merci à Lucas ….

CEFAS interviewed by the CATAC (UNCL)

Hello Jon

To start with could you explain to our French readership, what CEFAS is and its role in the UK?

Jon Holland – Senior Fish Health Inspector

Jon Holland – Senior Fish Health Inspector

CEFAS is the competent authority in England & Wales for the prevention of the spread of notifiable diseases in fish in the wild and in aquaculture. Notifiable diseases are very serious, cause large scale mortality and are generally untreatable. We monitor the health of fish in all of our rivers, lakes and fish farms. This includes all carp fisheries.

Many French anglers remember the case of carp being discovered in a lorry at Dover in 2010. Could you explain what happened, the numbers of carp involved and the damage they could have caused?

In February 2010 CEFAS Inspectors were called to Dover docks to intercept a lorry that had been pulled over by the UK Border Agency. We had some very patchy intelligence to suggest that there may be a shipment of large carp due to be imported illegally from France, but had very little detail. A lorry was stopped because the Officer had noted that it had been out to France for less than 24 hours and had cited paper milling machinery as its cargo in both directions which was very unusual.

UNCL CEFAS

Upon inspection 4 tanks were found hidden behind the machinery in the trailer unit. Each tank had its own oxygen supply and was wrapped in layers of black polythene. The tanks of around 1m square contained up to 40 fish. 120 fish were found in total. The smallest was 14.5kg, the largest was 27.5kg. Most of them were around 16-17kg.

The fish were humanely euthanized and tested for disease. In this case the fish had no signs of any notifiable disease (specifically Spring Viraemia of Carp). However many shipments that we have stopped in the past have been carrying the virus.

The United Kingdom is declared free from SVC and as such has very strict controls over any live fish that are imported into the country. Any fish that are susceptible to SVC must come from a country that is tested free from the virus and they must be accompanied by a health certificate signed by an officer from the competent authority in the country of origin.

Trafic de carpes arrêtés à Douvres

In France SVC is not notifiable (the same as in most countries in continental Europe). The disease is too widespread to try and eradicate and because it’s been in the waters for generations, most French carp will carry a certain level of immunity to the virus. Wild fish stocks in the UK are completely naive to the virus and any infection brought in from Europe would spread very quickly and decimate the populations of wild fish (SVC also kills Pike, Crucian Carp, Tench, Rudd and Grass Carp). The knock on effect of a loss of our SVC free status would be the collapse of our own carp farming industry.

We would like to thank you for having accepted our invitation to meet with us and the FNPF and present the problems that this scourge that is carp trafficking can cause. What do you think about and take away from this the meeting?

The meeting in Paris was an excellent opportunity for all of the interested parties to come together and present the problems from our own perspective. I don’t think many anglers in France realize how much a 25kg carp is worth on the black market in the UK. Because of this high value, the practice of smuggling or trafficking is attracting highly organized criminal gangs who have dealings in drugs, money laundering and weapons. These are nasty intimidating people, often with a serious criminal background.

CEFAS and UNCL actively working to curb this scourge.

CEFAS and UNCL actively working to curb this scourge.

CEFAS have historically had a hard time getting any of the French authorities to listen to the problem from our point of view, so the meeting in Paris was our golden opportunity to get our point across. Thanks to the links we already have with UNCL/CATAC, we were able to secure a seat at the table.

I hope that as an outcome of the meeting, the general feeling will be that we can all work together to be much more effective in stopping the trafficking.

With regard to the carp that manage to make it into Britain, what sort of prices do the fetch?

A 20 kg can make £8 to £12k, a 25kg carp can make up to £15-20k in the UK. For 30kg+ its name your price.

Trafic de Carpes Douvres


What would you say to support the work of the UNCL and CATAC?

The UNCL/CATAC are undertaking a vital role in France – Obviously from my point of view, there is the potential to work together to make sure that big French carp stay in France for everyone to enjoy. But of, course as in any country, anglers need a collective voice. In the UK we have the Angling Trust. If UNCL can be the voice for French carp anglers, then that is very good news. History has shown us in the UK that a few anglers’ voices trying to get things changed at a ministerial level has absolutely no effect whatsoever. But if you can have a single professionally run body that represents the voices of tens of thousands of fishermen, then you can really get things changed for the better.


What health risks are posed by the movement of carp into the UK?

As I have already mentioned, SVC is widespread in France and the rest of continental Europe. The virus poses little threat apart from the occasional outbreak. In the UK the virus was eradicated fully in 2010 and there have been no outbreaks since. Outbreaks in aquaculture result in complete eradication of the infected sites. In the wild, eradication is the preferred option, but obviously not always possible due to the size of the water in question. The Controls that UK have against importation of Carp from areas with SVC protect not only our wild stocks but also our aquaculture industry. Without the controls, people would be free to import carp from anywhere without any health certificates. This would be catastrophic and would destroy the UK aquaculture industry overnight.

Trafic Carpe Douvres

Who finances your investigations and the FHI in general, the state?

The Fish Health Inspectorate are funded entirely by the UK Government

What are your objectives with regard to the fish trafficking?

Our objective is simple. To stop the trafficking. In an ideal world, these fish wouldn’t even reach UK shores. The fines in France for Trafficking are far, far higher than in the UK and would act as a much bigger deterrent to would be smugglers. If you consider the load mentioned earlier from 2010 stopped at Dover. Those responsible were fine £5000 – barely the value of one fish. If that load had been stopped in France and successfully prosecuted under your trafficking law – that would have been about €3.2 million!

I am obviously keen to work with any French organization to make sure that big French Carp remain in French waters. The worst outcome for all concerned is that the fish end up in the UK where they will have to be killed. If they are stopped before then (for instance at Calais or Coquelles), we stand a chance of being able to return them to where they came from, and we will be able to prosecute under UK law (intent to commit an offence) and your trafficking law. When the punishment fits the crime, then we may stand a chance of stopping the trade.

These 4 tanks held 120 carp!

These 4 tanks held 120 carp!


The next AGM of the UNCL, will be held in late 2014. Several Federations have been invited along with other bodies. We would very much like to invite you to this meeting through this interview. Would you be willing to present your work to the assembly?

Absolutely

Aeration of the tanks ...

Aeration of the tanks …


CEFAS and the UNCL (CATAC) have created a working partnership, others are in discussion. Do you think that this sort of cooperation could become Europe wide?

That has to be our ultimate goal. Fish aren’t just being stolen from France. It’s happening in Germany, Croatia, Italy, Belgium, and Romania to name but a few. A Europe wide intelligence network for Fishery Crime would be fantastic but we also have to be realistic. It isn’t high up many governments list of priorities and it’s a hard struggle to get anyone to listen. I have been coming to France for 14 years to try and get an audience with anyone in any of the French Authorities that are concerned with fishing and the environment. I am very grateful to UNCL/CATAC for inviting us to the meeting on the 5th February and helping to get our side of the story across. If we can do this across the rest of Europe then that’s even better!

Interview du CEFAS par la CATAC (UNCL)

Bonjour Jon, afin que les lecteurs français vous connaissent mieux, pouvez-vous nous dire ce qu’est le CEFAS, quel est son rôle sur le territoire anglais ?

Jon Holland – Senior Fush Health Inspector

Jon Holland – Senior Fush Health Inspector

Le CEFAS est l’administration compétente en Angleterre & Pays de Galles pour la prévention de la propagation des maladies à déclaration obligatoire chez les poissons à l’état sauvage et en aquaculture. Les maladies à déclaration obligatoire sont très graves, elles provoquent une mortalité à grande échelle et sont généralement impossibles à traiter. Nous surveillons la santé des poissons dans l’ensemble de nos rivières, les lacs et les exploitations piscicoles. Cela inclut tous les pêcheries de la carpe.

Les français ont pour souvenir le dossier du port de Douvres, pouvez-vous nous expliquer cette saisie, le nombre de carpes, mais aussi nous estimer ce préjudice ?

UNCL CEFAS

En février 2010, les inspecteurs de Cefas ont été appelé aux quais de Douvres afin d’intercepter un camion qui avait été arrêté par la douane. Nous avions eu quelques renseignements très flous suggérant qu’il y avait peut-être un convoi de grosses carpes importées illégalement depuis la France, mais nous ne possédions que très peu de détails. Un camion avait été arrêté parce que l’agent avait noté qu’il était sorti en France depuis moins de 24 heures et qu’il avait déclaré des machines de fraisage de papier comme cargaison dans les deux sens, ce qui était très inhabituel.

Lors de l’inspection, 4 réservoirs ont été trouvé, cachés derrière les machines dans le dispositif d’attelage. Chaque réservoir avait son propre système d’approvisionnement en oxygène et était enveloppé dans des couches de polyéthylène noir. Les réservoirs, des carrés d’environ 1m, contenaient jusqu’à 40 poissons. 120 poissons ont été retrouvés au total. Le plus petit pesait 14,5 kg, le plus gros pesait 27,5 kg. La plupart d’entre eux pesaient environ 16 à 17kg.

Trafic de carpes arrêtés à Douvres

Les poissons ont été euthanasiés et testés pour déceler la présence de maladies. Dans ce cas les poissons n’avaient aucun signe de maladie à déclaration obligatoire (plus précisément la virémie printanière de la carpe). Cependant de nombreuses expéditions que nous avons arrêté dans le passé étaient porteuses du virus.

Le Royaume-Uni est déclaré indemne de Virémie printanière et, à ce titre, opère un contrôle très strict des poissons vivants qui sont importés dans le pays. Tous les poissons qui sont sensibles à la SVC doivent provenir d’un pays qui est indemne de ce virus et ils doivent être accompagnés d’un certificat de santé signé par le fonctionnaire de l’administration compétente dans le pays d’origine.

Le CEFAS et l'UNCL travaillent activement afin de mettre un frein à ce fléau.

Le CEFAS et l’UNCL travaillent activement afin de mettre un frein à ce fléau.

En France la SVC n’est pas à déclaration obligatoire (de même que dans la plupart des pays en Europe continentale). La maladie est trop répandue pour essayer de l’éliminer. Parce qu’elle est présente dans les eaux depuis des générations, la plupart des carpes Françaises porteront un certain degré d’immunité contre le virus.

Les stocks de poissons sauvages au Royaume-Uni n’ont aucune immunité au virus et toute infection venant d’Europe se répandrait très rapidement et décimerait les populations de poissons sauvages (la SVC tue également les brochets, carassins, tanches, rotengle et les amours). Le coup sur l’effet d’une perte de notre statut d’indemne de SVC serait l’effondrement de nos propres élevages de carpe.


Nous vous remercions d’avoir répondu positivement à notre invitation afin d’aller rencontrer la FNPF ensemble et aussi présenter cette problématique qu’est ce fléau. Qu’avez-vous pensé de cette rencontre ?

La réunion de Paris a été une excellente occasion pour toutes les parties intéressées de se réunir et de présenter les problèmes de notre propre point de vue. Je ne pense pas que beaucoup de pêcheurs en France se rendent compte de la valeur d’une carpe de 25kg sur le marché noir au Royaume-Uni. À cause de cette valeur élevée, le trafic attire des groupes criminels très organisés qui ont des relations d’affaires dans la drogue, le blanchiment d’argent et le trafic d’armes. Des individus malveillants et intimidants liés au grand banditisme s’y intéressent de près.

Trafic de Carpes Douvres

Le CEFAS a historiquement eu des difficultés pour obtenir l’écoute des autorités Françaises et les présenter le problème du point de vue britannique ; la réunion de Paris fut une occasion en or pour faire passer notre message. Grâce à des liens que nous avions avec l’UNCL, nous avons pu obtenir un siège à la table. J’espère qu’à l’issue de la réunion, le sentiment général sera que nous pouvons tous travailler ensemble pour être beaucoup plus efficaces pour lutter contre le trafic.

Concernant les carpes qui passent la frontière vers l’Angleterre, quel est son prix d’achat illégal ?

Une carpe de 20kg peut atteindre entre 8 et 12000 £ et une 25kg peut se négocier jusqu’à 15 à 20000 £ au Royaume-Uni. Pour 30 kg + c’est « donnez votre prix » !

Que diriez-vous afin de soutenir l’UNCL est sa cellule CATAC ?

L’UNCL/CATAC entreprend un rôle vital en France – évidemment de mon point de vue -, il est possible de travailler ensemble pour s’assurer que les grosses carpes Françaises restent en France pour tous les pêcheurs. Mais, bien sûr comme dans tout pays, les pêcheurs ont besoin d’une voix collective. Au Royaume-Uni, nous avons le « Angling Trust ». Si l’UNCL peut être la voix pour les carpistes Français, alors c’est une très bonne nouvelle. L’histoire nous a montré au Royaume-Uni que quelques voix de pêcheurs essayant d’obtenir les changements au niveau ministériel n’ont absolument aucun effet. Mais avec un seul organisme professionnel, qui représente les voix de dizaines de milliers de pêcheurs, alors vous pouvez vraiment obtenir les choses.


Quels sont les risques sanitaires de transfert de carpes vers votre pays ?

Trafic Carpe Douvres

Comme je l’ai déjà mentionné, la SVC (virémie printanière) est généralisée en France et dans le reste de l’Europe continentale. Le virus menace peu en dehors d’apparitions occasionnelles. Au Royaume-Uni, le virus a été éradiqué complètement en 2010 et il y n’a eu aucun foyer depuis. Les incinérations en aquaculture ont entraîné l’élimination complète des sites infectés. Dans la nature, l’éradication est l’option préférée, mais elle n’est bien-sûr pas toujours possible en raison de la taille du plan d’eau en question. Les contrôles visant à lutter contre l’importation de carpes de zones abritant la SVC protègent non seulement nos stocks sauvages, mais aussi notre industrie aquacole. Sans ces contrôles, les gens seraient libres d’importer des carpes de n’importe où et sans certificats de santé. Ce serait catastrophique et détruirait l’industrie de l’aquaculture britannique du jour au lendemain.


Qui finance vos investigations, votre cellule, est-ce l’état ?

Le CEFAS est financé entièrement par le gouvernement du Royaume-Uni

Quels sont vos objectifs concernant le trafic de poissons ?

Notre objectif est simple. Arrêter le trafic. Dans un monde idéal, ces poissons n’auraient même pas atteint les rives britanniques. Les amendes en France pour trafic sont beaucoup plus élevées que dans le Royaume-Uni et un effet dissuasif beaucoup plus grand pour les trafiquants. Si on considère la cargaison déjà mentionnée de 2010 arrêté à Douvres, ses responsables ont été condamnés à des amendes de 5000 £ : à peine la valeur d’un poisson.

Si cette cargaison avait été arrêtée en France et poursuivie puis condamné en vertu de vos lois sur le trafic, le transport de carpes, la commercialisation illégale des poissons, la valeur d’une carpe sur le territoire français, les risques sanitaires…, la condamnation sur la totalité des prises ainsi que les divers préjudices et autres auraient pu atteindre environ 3,2 millions d’€uros !

4 bacs pour transporter plus de 120 carpes !!!

4 bacs pour transporter plus de 120 carpes !!!

C’est pourquoi je suis désireux de travailler avec toute organisation Française pour s’assurer que les grosses carpes Françaises restent dans les eaux Françaises. Le pire résultat pour toutes les parties concernées, c’est que les poissons se retrouvent au Royaume-Uni où ils devront être tués. S’ils sont arrêtés avant la manche (par exemple à Calais ou Coquelles), nous aurons de chances de pouvoir les retourner d’où ils venaient, et nous serons en mesure de poursuivre les coupables en vertu de la législation du Royaume-Uni (l’intention de commettre une infraction) et de vos lois contre le trafic. Lorsque la peine correspond au crime, nous pouvons avoir une chance d’arrêter ce commerce.

Lors de la prochaine assemblée générale de l’UNCL qui aura lieu en fin d’année 2014, plusieurs Fédérations de pêche françaises seront invitées, ainsi que bien d’autres entités, nous vous y inviterons par cette interview….. Que pensez-vous de présenter votre travail aux personnes présentes à cette assemblée générale ?

Absolument.

Le CEFAS et l’UNCL ont créé un partenariat, d’autres sont en discussion, pensez-vous que cette union pourrait devenir Européenne ?

Des bacs avec oxygène ...

Des bacs avec oxygène …

Cela doit être notre but ultime. Les poissons ne sont pas seulement volés en France. Ça se passe en Allemagne, Croatie, Italie, Belgique, Roumanie pour nommer que ces pays. Un réseau d’enquêteurs Européen, pour les délits de la pêche serait fantastique, mais nous devons aussi être réalistes. Ce n’est pas en haut de la liste des priorités gouvernementales et c’est un dur combat pour obtenir l’écouté de beaucoup de gouvernements.

Ça fait 14 ans que je viens en France pour essayer d’obtenir une audience avec n’importe quel organisme ou autorité Français qui sont concernés par la pêche et l’environnement. Je suis très reconnaissant à UNCL d’avoir nous invités à la réunion le 5 février pour que nous puissions présenter notre vision de cette histoire de trafic. Si nous pouvons le faire dans le reste de l’Europe alors ça serait encore mieux !

L’UNCL rencontre la FNPF

Le 5 février dernier, l’Union Nationale des Carpistes Libres (UNCL) a été reçue à la Fédération Nationale de la Pêche en France (FNPF) et a présenté plusieurs projets, axes de travail et de réflexion. Globalement, deux grands thèmes se dégagent, la VALORISATION DU DOMAINE PUBLIC et la LUTTE CONTRE LE TRAFIC.

Rencontre FNPF - UNCL

La première question de la FNPF a été la suivante : Pourquoi « Union Nationales des Carpistes Libres » ? Il est effectivement important de préciser ce point! Et bien libres car indépendants, l’UNCL représentant les pêcheurs de carpes sur des eaux du domaine « public », sans attache médiatique, financière ou commerciale. Ce devoir d’indépendance constitue une base nécessaire pour rassembler et représenter les carpistes auprès des instances qui dirigeantes de la pêche associative française. Cela étant, ce loisir qui nous est commun rassemble autant de pêcheurs qu’il est d’individus, de manières de voir les choses, d’avis, d’envies… Et cette diversité est une richesse.
Vous partagez les objectifs de l’UNCL, valoriser le domaine public, lutter contre le trafic, et bien rejoignez-nous, participez, prenez en main VOTRE avenir de pêcheur et de protecteur de ce qui existe de plus beau dans notre passion.
Suite à divers échanges réalisés entre l’UNCL et la FNPF courant 2013, la FNPF a accepté de recevoir notre Union et d’écouter tous nos arguments. Le trafic de carpe a constitué le sujet principal de cette première rencontre. Nous avions, entre autres, demandé à nos amis du CEFAS (Centre for Environnement, Fisheries & Aquaculture Sciences – UK) de participer à cette réunion afin de soutenir nos démarches, mais présenter aussi une partie de leurs travaux effectués sur leur territoire. Si l’UNCL ne peut à ce jour préciser le contenu de ces échanges, elle peut en revanche garantir qu’un travail de fond est et sera réalisé désormais entre la France et l’Angleterre. Il en va de même sur le territoire Français où des enquêtes conduites par différentes autorités compétentes sont ouvertes. Nous aurons l’occasion d’en reparler.
Les représentants de la FNPF se sont quant à eux engagés à rapporter le compte rendu de cette réunion lors de la prochaine réunion de la commission « Développement du Loisir Pêche »qui aura lieu début mars et au conseil d’administration qui la suivra.

La Pêche de Nuit

La pétition concernant l’ouverture d’une pêche de nuit raisonnée avec plus de 6 200 signataires a été remise à Maurice Lebranchu, responsable de la Commission Développement et du Loisir Pêche de la FNPF, qui s’est engagé à la remettre au président Claude Roustan. D’autres réunions sont à l’ordre du jour pour les prochains mois, et la FNPF a remercié l’UNCL pour ses travaux.

Merci à Thomas pour ce superbe cliché....

Merci à Thomas pour ce superbe cliché….

Ce qu’il faut retenir est finalement assez simple : Nous avons affaire à une Fédération Nationale qui comprend bien les enjeux de la pêche d’aujourd’hui. Et les personnes que nous avons rencontrées n’ont rien de rétrograde, bien au contraire ! Tout comme notre propre histoire, celle de l’UNCL et tellement d’autres, les murs se sont construits pierre après pierre, une étape succédant à l’autre. Nous avons lié des relations de confiance réciproque, et continuerons à renforcer ces liens, ces interactions, de diverses manières. A l’écoute des contraintes et des objectifs des autres, il est possible d’avancer sur de nombreux projets communs, et c’est ce que nous ferons ensemble.


Un appel aux carpistes

La FNPF souhaiterait une représentation plus homogène des carpistes. L’UNCL demande donc à ceux-ci de se rassembler afin d’être entendus d’une même voix. L’UNCL, comme déjà évoqué à maintes reprises est à l’écoute de TOUS les pêcheurs… Le dialogue est comme d’habitude ouvert, nous lançons une nouvelle fois un appel à tous les clubs, les sections, les CPS, les groupements, les pêcheurs passionnés… Nous sommes mobilisés autour d’un double objectif, VALORISER LE DOMAINE PUBLIC et LUTTER CONTRE LE TRAFIC.

L’UNCL sera finalement présente à Montluçon…

En effet, suite à de récents échanges entre Fernand De Castro, président du GN Carpe et Christophe Courtois représentant de l’Union Nationale des Carpistes libres. La présence de l’UNCL au 13eme Forum International de la Carpe et du Silure a été confirmée. Nous vous donnons donc rendez-vous sur notre stand pour échanger et partager, en toute convivialité…

Stand UNCL à Montluçon


Un choix tardif…

L’UNCL, à un moment où la pêche en France est en pleine évolution réglementaire, a tout d’abord souhaité se concentrer sur ses objectifs: proposer et défendre certaines évolutions, afin de permettre plus de liberté dans notre loisir, mais aussi protéger notre domaine public et nos poissons. Au début du mois, elle rencontrait à ce sujet la FNPF et d’autres instances et autorités du domaine de la pêche.

Il y a encore quelques semaines, la représentation au salon, de L’UNCL n’avait pas été programmé en raison de nos actions prioritaires de négociation avec la FNPF. C’est suite à la demande de nombreux défenseurs du domaine public que nous avons sollicité une place au forum de Montluçon.

Cliché de Jérémy...

Cliché de Jérémy…

Il y a 3 semaines, suite à un échange entre les présidents, Christophe Courtois et Fernand De Castro, ce dernier, proposait une place à l’UNCL.
Il ne pouvait pas, par contre, garantir un emplacement central. Ce qui se comprend aussi tardivement, le salon étant complet.
Un certain nombre d’exposants ont alors spontanément proposé de laisser une place, voir la totalité de leur stand, afin que l’UNCL puisse présenter les projets et valeurs qu’elle défend au sein de ce forum européen. Un grand merci à eux.
Il y a moins d’une semaine, un désistement de derrière minute, à permis au GN Carpe, de réorganisé le plan du salon pour nous proposer un emplacement plus central et plus visible, une opportunité pour l’Union.

L'UNCL vous donne rendez-vous sur  le stand A32 (Hall A).

L’UNCL vous donne rendez-vous sur le stand A32 (Hall A).

…mais réfléchi

En effet, une opportunité tout d’abord d’échanger avec le Groupement Nationale Carpe autour d’intérêts communs comme la pêche de nuit et la création de CPS. Malgré des désaccords sur certains points et des objectifs différents, les deux entités peuvent travailler ensemble pour la promotion de notre loisir.
Une opportunité aussi de partager, avec les nombreux passionnés qui fréquentent le salon, les valeurs qui sont les nôtres.

Si vous souhaitez soutenir nos actions ou simplement vous informer ou échanger, nous vous invitons à venir nous rendre visite sur le stand A32 (Hall A). Vous pourrez ainsi découvrir nos travaux et projets mais aussi partager vos idées…

Nous espérons vous voir nombreux…